samedi 20 février 2016

e-mail overload - les raisons de la colère

Nous croulons sous le mail !


La croissance ininterrompue de la taille de nos boîtes de réception est pour beaucoup une source de préoccupations. On pourra toujours s'interroger sur la part respective de l'évolution des pratiques de communication, de la mauvaise utilisation de l'outil messagerie ou, plus simplement, de la mutation de nos organisations pour lesquelles le contact dématérialisé devient la règle.

Il nous arrive fréquemment d'avoir à observer certains de nos clients, stagiaires ou coachés, dans leur pratique de l'e-mail et de la gestion d'information. Il est surprenant de constater la chose suivante : le temps moyen passé à répondre à un message est supérieur en moyenne au temps qui a été nécessaire pour le créer.

lundi 18 janvier 2016

Meilleurs voeux 2016

All the best from pragma-tic
Nous avons passé la mi-janvier, et il est encore temps de sacrifier à une tradition qui n'a que du bon.

Quoi de plus légitime en effet, en ces temps de changement, que de se souhaiter le meilleur pour cette nouvelle année ?

D'un point de vue social, c'est un bon moyen de resserrer ou réactiver les liens avec nos proches ou les membres de notre réseau. D'un point de vue de l'organisation, c'est également un excellent signal de cette nécessité d'inscrire notre activité dans un rythme dont nous avons besoin pour passer à autre chose.

Alors, que vous souhaitez ? Dans le désordre : du bonheur, de la paix, de la prospérité, des projets, des réussites, de l'amour (toujours), des moments de plein, mais du vide aussi, car il faut beaucoup de rien pour apprécier le plein... tout ce que je me souhaite à moi-même, tant il est vrai que nos souhaits sont une projection assez fidèle de nos propres motivations !

Bonne année 2016 à tous !

lundi 9 novembre 2015

Reporting : comment reprendre la main ?

Comment combattre "le syndrome de la cuisinière mexicaine" 


Connaissez-vous ce que l'on appelle "le syndrome de la cuisinière mexicaine" ?

On dit que les cantinières des armées napoléoniennes qui se battaient au Mexique avaient la réputation de dévorer tout ce qu'elle cuisinaient (je parle ici de Napoléon III) .

Ce syndrome désigne une dérive observée dans certaines entreprises où des activités connexes prennent le pas sur les activités du cœur de métier.

Nous n'avons pas tous le même travail, mais il est à peu près sûr que si vous exercez votre activité dans une entreprise attachée à la qualité de son pilotage vous soyez tenu de rendre compte de votre action.


samedi 31 octobre 2015

Les stagiaires bénéficient de nouveaux droits


Par François Gabaut
Pour en savoir plus sur François :  http://www.viadeo.com/profile/0022alplawfl6ben?nav=1&navContext=002es16t8ueii4p&consultationType=27

Une loi qui encadre mieux les stages : 7 avancées de la loi sur les nouveaux droits des stagiaires


Le 11 juillet 2014, la loi relative au développement et à l'encadrement des stages parait.

Que modifie t-elle  pour le stagiaire et pour l'entreprise ? Chaque année 1,2 million d'étudiants découvrent le monde de l'entreprise par le biais des stages. Un encadrement légal est plus que nécessaire. 

Le décret est sur le point de paraître. Quelles  avancées propose t-il pour la rentrée de septembre ?

dimanche 25 octobre 2015

25 octobre - c'est l'heure d'hiver !

Et s'il nous fallait de nouveaux marqueurs de saison ?


A moins que ne vous ne viviez dans une caverne, auquel cas vous êtes peu concerné par ce qui suit, vous devez savoir que ce dimanche nous passons en France à l'heure d'hiver, de même qu'un grand nombre de pays dans le monde (dans l'hémisphère Nord tout au moins).

Quand on écrit pour des lecteurs assoiffés d'actualité, il est difficile d'échapper à ce que les journalistes appellent un marronnier (d'après le Larousse : "Petit article de journal sur un événement qui se reproduit à date fixe (départs en vacances, muguet du 1er mai…").

J'ai déjà eu l'occasion d'écrire à plusieurs reprises sur le sujet, je ne reviendrais donc pas sur les questions qui tournent autour des justifications de ce changement d'heure. Vous pouvez vous référer utilement aux articles suivants :

Avec cet évènement qui marque beaucoup de monde, je ne peux m'empêcher de m'interroger sur ce qui marque désormais le changement des saisons pour ceux, comme moi, qui vivent dans de grandes agglomérations urbaines bien éloignées de la nature.

lundi 31 août 2015

Spleen de la rentrée - en avoir ou pas ?

Dernier jour du mois de septembre...


Comme me disait l'un de mes voisins à l'humour très parisien, "pour l'été, ça sent le sapin...".
Je suppose qu'il visait l'enterrement de ses congés et non pas une fin prochaine.
Cela ne vous aura pas échappé, et il suffit de contempler la mine peu réjouie (mais bronzée) de nos concitoyens usagers du métro à Paris pour s'en assurer. D'autres signes ne trompent pas, qu'il s'agisse de la circulation de nouveau très dense ou le réveil soudain de nos élites qui communiquent à nouveau sur leurs projets et leur énergie toute nouvelle après un repos bien mérité.

vendredi 31 juillet 2015

Les couleurs du temps

Le temps a-t-il une couleur ?

Je ne cherche aucunement ici à me rattacher à une quelconque théorie scientifique ou découverte troublante de chercheurs en quête de vérités. Non, je parle simplement de ce que l'on voit.

A la manière d'un Rimbaud avec ses voyelles de couleur, quelles pourraient être les nuances du temps ? En général, je ne saurai répondre. Pour l'instant présent, j'ai quand même quelques idées...

Pour moi, heureux terrien en vacances au bord de l'eau (et sur l'eau), le temps a tous les tons du bleu.


    Résultat de recherche d'images pour "bleu ocean"
  • Le bleu du ciel estival, qui balaie les souvenirs frileux d'un printemps trop tardif.
  • Le bleu marine de la mer, pour les chanceux comme moi qui ont l'opportunité de mettre un peu de sel dans leur eau.
  • Le bleu de l'âme, qui se plaît à colorier aimablement d'autres bleus plus vivaces, mais aussi plus cachés, en avance d'une nostalgie, comme un bateau dont on sait qu'il finira bien par arriver au port alors qu'on apprécie tellement le voyage.

En changeant la densité du temps, ce bleu révèle aussi des pensées plus profondes, à la manière des bains chimiques que l'on utilisait autrefois pour développer nos photos argentiques.

L'image qui s'y révèle n'est peut-être pas celle que l'on attendait. Pour ma part, ce bleu estival me permet de donner une autre importance aux choses, aux idées et aux gens en remettant tout cela à sa juste valeur.

J'espère qu'il en sera de même pour vous.

En attendant, je vous souhaite de bonnes vacances !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...