lundi 8 décembre 2014

Bonnes feuilles - Le principe de Peter (Laurence. J. Peter et Raymond. Hull, Livre de poche réed. 2012)

"Dans une hiérarchie, chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence".


En écrivant leur best-seller en 1969, Laurence J. Peter et Raymind Hull ne pensaient sans doute pas qu'ils passeraient à la postérité avec ce qu'il est convenu d'appeler le "Principe de Peter", qui est également le titre du livre.

Le livre introduit la science  de la hiérarchologie dont nous devons la paternité à Peter. Il avance que dans une hiérarchie, ses membres sont promus tant qu'ils sont compétents, jusqu'à atteindre un jour ou un autre la promotion de trop, ayant atteint leur "niveau d'incompétence" où ils demeureront, sans espoir de promotion future.

Après avoir étudié de nombreux cas, Peter avance en outre un principe corollaire : au bout d'un certain temps, chaque poste tend à être occupé par un incompétent; par ailleurs, le travail est effectivement réalisé par ceux des employés qui n'ont pas encore atteint leur niveau d'incompétence.

Il en déduit un concept de management inverse (ou ascendant) dans lequel les subordonnés ont intérêt à trouver des moyens de gérer leur manager de façon à limiter les dommages qu'ils peuvent causer du fait de leur incompétence ("managing upwards").

On ne peut pas s'empêcher de penser à soi à la lecture de cet ouvrage, mais je dois dire que cela  remet les idées en place !

Même si l'on peut contester l'approche systématique et la généralisation peut-être abusive qui est faite par nos deux acolytes, il n'en demeure pas moins que cela pose beaucoup de questions quant à l'influence du fait hiérarchique sur la capacité des organisations à évoluer.

Le principe de Peter a connu une extension a posteriori, la Loi de Dilbert (du nom d'un personnage de bande-dessinée), qui affirme de façon humoristique, que les employés les moins compétents aboutissent finalement à des postes bénéficiant d'un encadrement, limitant ainsi les gâchis qu'ils produiraient autrement.

Le livre de Laurence Peter fait l'objet de constantes rééditions depuis 1969. Bien qu'il n'ait pas été épargné par beaucoup de détracteurs, il reste une lecture salutaire (et rafraîchissante !) pour tous ceux qui désirent éviter la promotion de trop !

Bonne lecture !
Pour commander le livre
_______________________________________

Quelques mots sur l'auteur

  1. Laurence J. Peter
  2. Le Docteur Laurence Johnston Peter (1919 - 1990), est un pédagogue canadien spécialisé dans l'organisation hiérarchique.
  3. On lui doit un certain nombre d 'ouvrages qui ont marqué leur époque : Pourquoi tout va mal, Les Ordonnances de Peter: 66 formules pour améliorer la qualité de votre vie, Le Principe de Peter (nouvelle édition), Pourquoi tout va mal : nouvelles révélations sur l'incompétence, Le plan de Peter: une proposition pour survivre, Le principe de Peter ou Pourquoi tout va toujours mal, Le Monde selon Peter: Ou les subtilités de la pyramide hiérarchique

mardi 2 décembre 2014

Proverbe Shadok pour procrastinateurs avertis

«Il est beaucoup plus intéressant de regarder où l'on ne va pas pour la bonne raison que, là où l'on va, il sera toujours temps d'y regarder quand on y sera.»

Devise Shadok


Jacques Rouxel, créateur et inspirateur des Shadoks, se doutait-il qu'un jour la philosophie de ses petites bestioles deviendrait une source d'inspiration pour les performers au travail que nous sommes devenus ?

Quoi qu'il en soit, cette devise résonne agréablement à mes oreilles en me donnant une excuse supplémentaire pour expliquer (justifier) ma procrastination chronique et ma tendance au zapping.

On remarquera cependant que la devise en question sous-entend que l'on est en route vers quelque chose et que la question des buts à atteindre ne se pose pas.

Non, ce que les Shadoks veulent nous faire toucher du doigt, c'est la nécessité absolue de s'ouvrir et de garder un œil sur ce qui est périphérique.

Et si toutefois vous vous sentez coupable de ne pas être totalement concentré sur ce que vous faites, dites-vous simplement que c'est en fait de la veille, et que cela contribuera forcément à vous donner un temps d'avance lorsque vous aurez atteint votre objectif premier !
_______________________________________

Quelques mots sur les Shadoks

Les Shadoks sont les personnages principaux (associés au Gibis) d'une série de dessins animés télévisés initiée en 1968 par Jacques Rouxel et qui  est sans cesse rediffusée depuis. Il s'agit de créatures improbables aux apparences d'oiseaux loufoques. Ils passent leur temps à inventer des choses essentielles qui ne fonctionnent pas. La série est commentée par un acteur à la voix inoubliable, Claude Piéplu, indissociable de la série.

Jacques Rouxel sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Rouxel_(auteur_de_dessins_anim%C3%A9s)
Lien vers site des Shadoks : http://www.lesshadoks.com

dimanche 30 novembre 2014

A essayer : l'anti-liste de tâches

Vous est-il déjà arrivé de regarder votre liste de tâches à la fin de d'une journée pourtant bien occupée et de vous dire :  "mais qu'est-ce que j'ai fait finalement ?"
Voilà quelque chose de démoralisant, cette impression de n'avoir rien pu terminer.

Si le sentiment est réel, la réalité est heureusement toute autre : vous avez probablement abattu beaucoup de travail, mais un travail qui ne reflète pas votre liste de tâches.
On peut s'en douter, le sentiment de déception associé à ce constat peut avoir un effet très négatif sur la motivation.

Marc Andreessen, co-fondateur de Netscape (l'un des navigateurs web qui a dominé le marché dans les années 80), pour faire face  à ce problème, a commencé à intégrer sans ses routines quotidiennes ce qu'il appelle une "anti-liste" des tâches.


Comment ça marche ?


Chaque fois que vous faites quelques chose qui vous semble utile, écrivez-le :

  • Votre liste des tâches représente un challenge sans cesse renouvelé que vous ne pouvez relever de manière permanente et absolue, et votre "anti-liste" des tâches mérite d'être récompensée.
  • Dans cette optique, vous ne devriez pas attendre qu'un projet est terminé pour mettre en avant ce que vous avez déjà réalisé et savourer les progrès accomplis. C'est une évidence, peut-être, mais c'est assez étonnant de voir à quel point  le fait de se sentir productif aide à maintenir la productivité à un niveau élevé !

La prochaine fois que vous aurez l'impression de vivre une journée erratique en vous demandant ce que vous avez fait réellement, jetez un coup d’œil à votre anti-liste des tâches et faites-vous du bien !
_______________________________________

Quelques mots sur Marc Andreesen

Marc Andreessen est connu pour avoir développé en 1993 Mosaic, l'un des premiers navigateurs web a avoir marqué de son empreinte un internet en pleine expansion. Il est également l'un des co-fondateurs de Netscape, qui peut être considérée comme la première entreprise jamais crée qui soit entièrement tournée vers l'internet.

Lien vers le blog de Marc: http://blog.pmarca.com/

vendredi 28 novembre 2014

Vidéo : le tutorat en entreprise ou comment faire passer les savoirs entre générations (François Gabaut - Tv des Entrepreneurs)

Nos consultants ont du talent !

J'ai le plaisir de vous annoncer la publication de la première vidéo de formation au tutorat d'une série élaborée avec notre partenaire TV des entrepreneurs grâce au travail de François Gabaut.


Au menu pour cette première : le tutorat en entreprise ou comment faire passer les savoirs entre générations

L'essentiel à savoir en mode ADSL ! Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder à la vidéo.

 TV des entrepreneurs

Thèmes abordés :



N'hésitez-pas à réagir !
_______________________________________________

jeudi 27 novembre 2014

Septembre et octobre sur Pragma-tic

C'est toujours un peu compliqué de garder le rythme des publications après un été de farniente et une reprise soutenue ! Si toutefois vous avez manqué le film, voici de quoi vous rattraper pour ce qui concerne les mois de septembre et d'octobre.

De tout un peu


Efficacité et gestion du temps


Tutorat et pratiques de formation

    jeudi 13 novembre 2014

    Journée mondiale de la gentillesse

    Aujourd'hui 13 novembre 2014 est la journée mondiale de la gentillesse.



    L'origine de cette journée est anglo-saxonne et son nom d'origine est le "World Kindness Day", promulgué par le World Kindness Movement , que nous traduirons pas " Mouvement mondial pour la gentillesse", un organisme international né à Singapour en 2000.

    Pour en savoir plus : http://www.theworldkindnessmovement.org/

    A noter qu'il existe désormais une antenne française de ce mouvement, que je vous invite vivement à découvrir : http://www.gentillesse-bienveillance.com/



    Bonne journée !

    jeudi 16 octobre 2014

    La méthode "must, should, want" pour des listes de tâches plus gérables

    Il y a des fois où il est compliqué de concilier les tâches de court terme et des objectifs de plus long terme, même si intellectuellement on est convaincu que, quoi qu'il arrive, il est nécessaire de ne pas oublier "les gros cailloux" qui jalonnent le chemin.

    Dans ce cas, il peut être intéressant de s'inspirer de la méthode "Must, Should, Want" que nous devons à Jay Shirley, un américain qui est à l'origine d'une application destinée à ancrer de nouvelles habitudes, The Daily Practice.


    Comment ça marche ?


    Chaque matin, démarrez votre liste de tâches par ces 3 entrées :

    • Je dois_____________ (une tâche de haute priorité et à impact fort)
    • Je devrais___________(une tâche qui devrait contribuer à vos objectifs de long terme)
    • Je veux_____________(quelque chose que vous désirez réellement)

    Avec cette approche, vous devriez être capable de travailler chaque jour à la fois sur quelque chose qui sera rentable à court terme et également de ne pas négliger vos objectifs de long terme. Cerise sur le gâteau, la catégorie "Je veux" aidera à préserver une bonne écologie en vous permettant de réserver du temps pour des choses que vous aimez.

    Je pense que cette méthode sera utile pour tous ceux dont les listes de tâches, interminables, finissent par aboutir à l'inverse du résultat escompté !

    _________________________________________
    Le post original concernant cette méthode peut être consulté sur le blog de Jay Shirley : http://www.jayshirley.com/blog/2014/3/31/best-start-of-the-day

    mardi 14 octobre 2014

    Pourquoi utiliser un tableau de bord ?

    Par François Gabaut
    Pour en savoir plus sur François :  http://www.viadeo.com/profile/0022alplawfl6ben?nav=1&navContext=002es16t8ueii4p&consultationType=27

    Un outil efficace et incontournable pour une bonne gestion de son accompagnement

    Le tutorat à l'ancienne s'est souvent pratiqué avec les moyens du bord. On accueille le jeune à la rentrée, dans des conditions parfois limites, au dernier moment. Rien n'est vraiment préparé.

    Le tuteur ne s'est pas toujours posé les bonnes questions :


    • Quel diplôme ?
    • Quelles activités pour quel apprentissage ?
    • Comment construire une progression ?
    • Comment accompagner la montée en compétences de façon progressive ?
    • ...

    Bon an, mal an, les choses se passent. Souvent plutôt bien, mais parfois et trop souvent les échecs sont hélas au rendez-vous. Pour éviter cette situation, le tuteur doit utiliser un tableau de bord simple et efficace. 

    lundi 13 octobre 2014

    Lois générales du temps - la loi de Hofstadter

    « Il faut toujours plus de temps que prévu, même en tenant compte de la Loi de Hofstadter. »

    On l'appelle aussi Loi de glissement de planning.
    C'est une loi empirique qui se vérifie régulièrement dans le domaine de la recherche et du développement, en particulier pour ce qui concerne le développement logiciel.



    jeudi 2 octobre 2014

    Procrastination - Une interview de John Perry

    "Pourquoi accomplir une tâche importante alors qu'on peut d'abord tailler ses crayons, fureter sur Internet ou écrire un essai qui évite de penser au prochain colloque où on doit aller ? C'est la vie de John Perry, professeur de philosophie américain renommé, et c'est l'origine de son livre [...]".
    Arte a eu la bonne idée d'aller interviewer le maître dans son antre. Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo.

    Un reportage de France Swimberge pour Arte.

     Interview de John Perry
    Pour mémoire, John Perry est l'auteur de "La procrastination - l'Art de remettre au lendemain" (Editions autrement, Paris 2012).
    J'ai eu le plaisir de vous présenter son ouvrage dans un article précédent : Bonnes feuilles - La procrastination - L'art de reporter au lendemain

    mardi 30 septembre 2014

    Août 2014 sur Pragma-tic


    L'été est passé par là : du temps pour soi, pour lire et penser un peu, pas forcément beaucoup d'énergie et de motivation pour produire. La livraison de ce mois reflète bien cet état d'esprit ! Si toutefois vous avez manqué le film, voici de quoi vous rattraper.

    De tout un peu

    dimanche 28 septembre 2014

    Bonnes feuilles - La procrastination - L'art de reporter au lendemain

    La procrastination est un sujet d'importance quand on s'intéresse à l'efficacité et à la gestion du temps. Pour mémoire, on définit par ce mot barbare la tendance à remettre au lendemain.

    Le sujet a déjà été traité dans le blog où deux articles lui ont été consacrés qui peuvent-être consultés ici :


    http://pragma-tic.blogspot.fr/2014/07/procrastination-des-pistes-pour-laction.html

    http://pragma-tic.blogspot.fr/2014/07/cadeau-pour-tous-les-procrastinateurs.html

    Quiconque se sent atteint par ce mal finit toujours par succomber à un sournois sentiment de culpabilité qui ne fait qu'empirer au fil des années (vous l'avez sans doute remarqué, mais la maturité aurait plutôt un effet de renforcement...).

    Si vous êtes dans ce cas, la lecture de John Perry devrait vous aider à changer votre représentation de ce problème.

    Il définit ce qu'il appelle la procrastination structurée comme "l'art de mettre à profit cette faiblesse de caractère". L'idée est la suivante : "pour être motivé pour s' acquitter d'une besogne pénible,  urgente et importante,  il faut que celle-ci lui permette d'éviter une autre besogne plus importante encore".

    La procrastination structurée consistera à organiser sa todo list de façon à tirer parti de ce constat, en vertu du principe selon lequel il est possible de tout faire, à condition de ne jamais faire exactement ce que l'on est censé faire...

    Et il est vrai que les procrastinateurs sont rarement inactifs, le  paradoxe résidant dans le fait que nous sommes nombreux (moi y compris) à faire partie de ces gens qui procrastinent beaucoup,  mais qui produisent beaucoup également. 

    Le livre se lit très vite et agréablement. Vous y trouverez des tas d'idées intéressantes pour vojs aider à transformer cet inconvénient en avantage (du bon usage des listes, comment vivre avec sa tendance au perfectionnisme,  etc...).

    Depuis que je sais que je suis un procrastinateur productif, je me sens beaucoup mieux ! Merci John Perry !!!

    Pour commander le livre

    _______________________________________

    Quelques mots sur l'auteur

    John Perry, né dans le Nebraska en 1943, a passé un doctorat de philosophie en 1968 et enseigne dans la très célèbre université de Stanford, en Californie. Auteur de nombreux livres universitaires dans le domaine de la philosophie du langage et de la philosophie de l'esprit, il a animé pendant 10 ans un programme de radio à succès, «Philosophy talk». Il a reçu en 2011 le prix lg Nobel en Littérature, un Nobel humoristique pour des découvertes insolites, pour son ouvrage sur la procrastination structurée.

    Lien vers le site de l'auteur : http://www.richardrobinson.org.uk/

    samedi 27 septembre 2014

    Loi de Swoboda-Fliess-Teltscher

    Loi des rythmes biologiques


    Chaque individu est animé de multiples rythmes biologiques, et le respect de nos horloges internes permet de tirer parti de nos périodes de grande forme, et également de respecter nos périodes de récupération.


    jeudi 25 septembre 2014

    Quand le moral est resté sous la couette (ou sur la plage)...

    Par Laura Leclère
    Pour en savoir plus sur Laura : http://www.viadeo.com/profile/00220vg8uem1386y

    Parfois on a beau se lever du bon pied, suivre tous mes bons conseils pour arriver frais et requinqué au boulot, l’envie n’est pas là.
    Pourtant le travail, lui, il est bien là, à nous attendre sagement, mais pas trop longtemps non plus. Du coup va bien falloir s’y mettre.

    En dehors du booster de moral immédiat type augmentation, existe-t-il  des petites astuces au quotidien ? Quelque chose qui ne dépende que de nous et de facile à obtenir pour retrouver sourire et envie ?

    dimanche 31 août 2014

    Juillet 2014 sur Pragma-tic


    Nous ne vous en voudrons pas si votre fréquentation du blog n'a pas été ce qu'elle aurait pu être en cet été, bien au contraire. Les choses étant ce qu'elles sont, vous pouvez toujours vous rattraper si vous avez manqué le film !


    Gestion du temps

    Le sens de la vie selon Calvin et Hobbes

    C'est la rentrée.

    Je fais partie de ceux qui, cette année en tous cas, ont un peu de mal à reprendre le collier après une pause estivale fort bienvenue. Pour tous ceux qui éprouvent quelque difficulté à remettre du sens dans leur action, j'ai trouvé une autre pépite dénichée dans les trésors que Bill Waterson nous a délivrés au travers des aventures de Calvin et de son tigre en peluche Hobbes.


    En français, cela donne à peu près ceci :
    • Case 1 - Calvin : "Est-ce que tu crois que nos destins sont déterminés par les étoiles ?"
    • Case 2 - Hobbes : "Oh non".
    • Case 2 - Calvin : "Oh si".
    • Case 3 - Hobes : "Vraiment ? Comment se fait-il ?"
    • Case 4 - Calvin : "La vie est bien plus drôle quand on n'est pas responsable de ses actions".
    Bonne rentrée à tous !
    _______________________________________

    Calvin et Hobbes est une bande dessinée américaine (comic strip) écrite et illustrée par Bill Watterson, où l'on peut suivre les aventures humoristiques de Calvin, un enfant imaginatif de six ans, et de Hobbes, son tigre en peluche sarcastique. 
    Site officiel de Calvin et Hobbes : http://www.gocomics.com/calvinandhobbes/

    vendredi 29 août 2014

    Citations - aujourd'hui : Brillat-Savarin

    "Attendre trop longtemps un convive retardataire est un manque d'égards pour tous ceux qui sont présents."
    Anthelme Brillat-Savarin, Gastronome

    Je ne pense pas que Brillat-Savarin pensait à nos modernes réunions en déclarant ceci.

    Si, comme beaucoup d'entre nous, vous vous plaignez de ne pouvoir démarrer ni terminer vos réunions à l'heure, ayez une pensée reconnaissante pour ceux qui sont présents, et démarrez sans tarder !

    Jean Anthelme Brillat-Savarin, né le 2 avril 1755 à Belley et mort le 1er février 1826 à Paris, est un illustre gastronome français, qui fut, toute sa vie, un hédoniste. Sa publication la plus célèbre est la Physiologie du goût, éditée en décembre 1825, deux mois avant sa mort. 

    jeudi 28 août 2014

    Bonnes feuilles - Pourquoi la tartine tombe toujours du côté du beurre (Richard Robinson, Dunod 2009)

    L'été est toujours une bonne période pour lire ou se replonger dans de bonnes lectures. Pour marquer le retour vers la civilisation et son activité, j'ai relu pour vous un excellent livre de Richard Robinson. Vous ne connaissez peut-être pas cet auteur, mais si vous connaissez la loi de Murphy, alors ce livre est fait pour vous. Pour mémoire, la loi de Murphy est souvent appelée loi de l'emm...ent maximum. Le sujet a déjà été traité dans le blog où deux articles lui ont été consacrés qui peuvent-être consultés ici :

    - http://pragma-tic.blogspot.fr/2013/12/lois-generales-du-temps-la-loi-de-murphy.html
    - http://pragma-tic.blogspot.fr/2013/12/les-miscellanees-de-murphy.html


    Le livre de Richard Robinson est paru en 2009 mais il reste encore et toujours d'actualité. Il fait partie de mes livres de chevet, raison pour laquelle il me semble intéressant de vous en parler aujourd'hui. Vous y découvrirez une exploration des phénomènes scientifiques qui se cachent derrière la loi de Murphy, et en particulier la façon dont le fonctionnement de notre cerveau influe sur la perception que nous en avons.

    Le livre commence par un retour bienvenu sur le cerveau lui-même, puis se centre sur nos interactions avec le monde qui nous entoure et les distorsions ou incompréhensions issues de ces interactions (pour ce qui me concerne, j'ai été fasciné par le passage sur la perception du temps en fonction de la fréquence des boucles neuronales dans le cerveau).

    C'est ensuite un voyage fascinant au pays des perceptions à travers des exemples très parlants (avez-vous remarqué par exemple que la lune nous paraît bien plus imposante "en vrai" que sur une photographie). Au passage, il met en évidence la fragilité des témoignages visuels compte tenu des distorsions récurrentes auxquelles nous nous exposons.

    Après cela, Richard Robinson nous fait découvrir certains mécanismes mentaux contribuant à favoriser l'émergence de la loi de Murphy : les interférences avec la mémoire, la façon dont nous recherchons naturellement des repères ou des liens entre les choses (menant à ce qu'il appelle la "science naïve" dont une caractéristique est de suggérer des liens de causalité qui n'existent pas), les distorsions émotionnelles et enfin l'impact du contexte social.

    La dernière partie du livre se consacre aux explications purement scientifiques de la loi de Murphy, partie dans laquelle il convoque les mathématiques et la physique pour expliquer comment, indépendamment de toute distorsion provenant de notre cerveau, les choses peuvent aller plus mal dans la vraie vie. Par exemple, comme vous l'avez peut-être constaté, les bus ont tendance à s'entasser et circuler en groupe (ce qui devrait vous inciter à toujours prendre le 2ème pour éviter la cohue...).

    En prime, l'édition française a bénéficié d'une couverture illustrée par un dessin de Shadock tout-à-fait de circonstance. Abondamment illustrée par des schémas sympathiques et très parlants, voilà une lecture que je vous recommande chaudement (et qui en prime devrait également plaire à vos enfants). C'est facile à lire, très documenté, et la bibliographie de fin de volume vaut à elle seule son pesant d'or si vous souhaitez vous documenter et aller plus loin dans vos lectures. 


    Pour commander le livre
    _______________________________________

    Quelques mots sur l'auteur

    Richard Robinson est un auteur qui s'est consacré à la vulgarisation scientifique sous toutes ses formes. Encore peu connu en France, il est l'auteur de 10 livres de vulgarisation dont certains ont connu un grand succès outre-Atlantique (en particulier sa série "Science magic").

    Il passe l'essentiel de son  temps à animer des conférences à travers le monde, toujours centrées sur la science e ses applications.

    Lien vers le site de l'auteur : http://www.richardrobinson.org.uk/

    mercredi 16 juillet 2014

    Cadeau pour tous les procrastinateurs qui trouvent le temps de lire ce blog

    Pour ceux qui l'ignoreraient, la procrastination est la tendance à remettre au lendemain. En fouillant dans mes archives je suis tombé à nouveau sur un strip extrait d'un ouvrage de Calvin et Hobbes. J'avoue que j'avais complètement oublié ce passage. Aujourd'hui, le relisant, il prend un tout autre sens.


    En français, cela donne à peu près ceci :
    • Case 1 - Calvin vend des coups de pied au derrière (0,00 $ pièce)
    • Case 2 - Hobbes : "Comment vont les affaires ?" - Calvin : "Pas terrible."
    • Case 3 - Hobes : "C'est difficile à croire." - Calvin : "Je ne peux y croire".
    • Case 4 - Calvin : "Tous ceux que je connais ont besoin de ce que je vends".
    Si la procrastination est un souci pour vous, je vous invite à lire ce post où j'ai abordé quelques solutions : Procrastination - des pistes pour l'action

    _______________________________________

    Calvin et Hobbes est une bande dessinée américaine (comic strip) écrite et illustrée par Bill Watterson, où l'on peut suivre les aventures humoristiques de Calvin, un enfant imaginatif de six ans, et de Hobbes, son tigre en peluche sarcastique. 
    Site officiel de Calvin et Hobbes : http://www.gocomics.com/calvinandhobbes/

    lundi 14 juillet 2014

    Citation - Sénèque à nouveau

    "Il n’est pas de bon vent pour qui ne connaît pas son port"

    (Sénèque)

    Cette citation de Sénèque a toujours eu beaucoup de retentissement en moi, tant elle plait au marin et au consultant en organisation que je suis.

    Elle illustre bien pour moi le fait que le chemin vers un objectif n'est que rarement une ligne droite, et qu'il faut accueillir les aléas sereinement du moment que le but est à peu près défini. Cela équivaut à dire que le but vaut plus que les moyens qu'on emprunte pour l'atteindre, et que toute stratégie est forcément reliée à ce but.

    J'ai longtemps donné un sens particulier à cette citation que je formulais ainsi jusqu'il y a peu : 
    "les vents et les courants sont toujours contraires pour celui qui ne sait pas où il va". 
    J'ai traité ce sujet en son temps dans l'article suivant : Mes trucs pour gérer mon temps - savoir où je vais .

    Il m'arrive fréquemment de participer à des discussions (souvent avec des stagiaires, durant mes formations) où la notion de port prend rapidement une très grande place : s'agit-il d'un objectif de court terme, opérationnel, ou plutôt de quelque chose relié au sens que l'on donne à sa mission, ou même à sa vie ? Faut-il avoir des buts dans l'existence ? Faut-il se concentrer sur "être" ou sur "faire" ? ... on voit bien que tirer l'écheveau de la réflexion nous amène vers des considérations existentielles dont la prise en compte dépasse de loin le domaine de la formation ou de l'expression sur un blog - libre à chacun de donner le sens qui fait sens pour lui au moment où il pose la question !

    Comme tout le monde ne partage pas forcément l'expérience du marin, la métaphore maritime trouve assez rapidement ses limites. Mais que nous dit Sénèque ? La fameuse citation est extraite de la correspondance de Sénèque avec un certain Lucilius (lettre 71).

    Rendons à Sénèque ce qui est à Sénèque

    Je suis retombé il y a peu sur la citation entière. elle dit ceci :
    « [...] ordonner les parties est impossible quand l’ensemble n’est pas arrêté.  Jamais peintre, eût-il ses couleurs toutes prêtes, ne rendra la ressemblance, s’il n’est fixé d’avance sur ce qu’il veut représenter. Nos fautes viennent de ce que nos délibérations embrassent toujours des faits partiels, jamais un plan général de vie. On doit savoir, avant de lancer une flèche, quel but on veut frapper : alors la main règle et mesure la portée du trait. Notre prudence s’égare, faute d’avoir où se diriger. Qui ne sait pas vers quel port il doit tendre n’a pas de vent qui lui soit bon. Comment le hasard n’aurait-il point sur notre vie un pouvoir immense ? Nous vivons au hasard. »

    A bien lire Sénèque, il semble qu'il évoque autant des buts à visée opérationnelle et de court terme (ce que veut représenter le peintre) que ce qui oriente l'action en général (le plan général de vie).

    Conséquences pour l'action

    Pour moi, de manière très prosaïque, cela m'inspire deux questions à me poser avant de me lancer dans quelque entreprise que ce soit : 
    1. Quel est l'objectif, vers quelle finalité dois-je tendre ? Si je dois quelque chose à quelqu'un : Qui est le client ? Qu'est-ce que veut le client ? - la notion de client est évidemment à comprendre au sens large !
    2. L'action à entreprendre est-elle compatible avec ma stratégie globale, est-elle écologique et conforme à mes valeurs ? - on évoque souvent le terme de congruence pour évoquer cette recherche de cohérence.
    On voit qu'il n'est pas nécessaire de se livrer à une réflexion sur le sens de la vie pour répondre à ces questions, mais que cela questionne toutefois la façon dont on oriente son action et dont on dépense son énergie !

    samedi 12 juillet 2014

    Procrastination - des pistes pour l'action

    Que voilà un mot barbare... Si vous ne le savez pas encore, la procrastination se définit comme la tendance à remettre au lendemain les actions de la vie quotidienne.
    Wikipedia nous en livre une définition que je trouve très pragmatique.

    A noter que le procrastinateur chronique n'est pas quelqu'un qui ne fait rien, c'est même parfois tout le contraire. L'expérience montre qu'il est souvent capable de mobiliser une énergie très importante sur des tas d'activités tant qu'elles n'ont pas de rapport direct avec la tâche prioritaire et problématique.

    jeudi 10 juillet 2014

    Juin 2014 sur Pragma-tic

    Il fallait bien (enfin) l'arrivée de l'été pour réveiller nos ardeurs scripturales !
    Cela nous aura permis d'assurer une livraison d'articles plus conformes à nos souhaits - avec, en prime, un anniversaire que nous nous devions de fêter ! Si vous avez manqué le film, voici de quoi vous rattraper.
    Bonne lecture !

    Gestion du temps 


    Tutorat et pratique de formation

    Confort au travail



    De tout un peu 

    mercredi 9 juillet 2014

    Bonnes feuilles : Les décisions absurdes Tome 2 - comment les éviter (Christian Morel, Gallimard 2012)

    Vous vous souvenez peut-être du premier opus de Christian Morel, dont j'ai fait la revue dans le blog : Les décisions absurdes tome 1 - Sociologie des erreurs radicales et persistantes

    Après avoir posé le sujet dans ce tome, il a récidivé en 2012 en s'intéressant aux moyens de les éviter.
    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...